L'ami des champs - Le Ségur (81) : notre élevage

Les animaux vivent dehors une grande partie de l’année, certains, tout le temps.

Ceux qui sont destinés à la vente directe, sont mis à l’engraissement dans la stabulation (étable moderne). Ils ne sont pas attachés, et ne sont pas en concentration.

Les veaux sont avec leur mère, et tètent quand bon leur semble.

Vaches et veaux consomment à volonté un mélange de céréales que nous produisons en grande partie (blé, orge, triticale). Nous nous procurons auprès de voisins les céréales qui nous manquent, féveroles, petits pois, maïs. 

Seule la luzerne, qui ne pousse pas sur les terres du ségala vient d’autres régions de France. Céréales et luzerne sont stockées dans des silos.

Maïs

Luzerne 

Féveroles / Petits pois

Nous avons un moulin qui nous sert à broyer toutes ces graines. Les animaux à l’engraissement consomment la farine ainsi obtenue.

Didier, chaque jour, verse dans le moulin plusieurs seaux de chaque céréale, et prépare sa farine.

Nous cultivons, le blé, l’orge et le triticale. Les céréales obtenues sont toutes consommées par nos animaux, et la paille sert de litière.

Nous avons des prairies, et chaque année nous préparons nos stocks de foin pour passer l’hiver.

1er plan à droite : paille

Foin

Les vaches et les veaux s’engraissent à leur allure, lente et régulière. Ce n’est pas une science exacte, chaque animal est différent, 

Nous utilisons la race limousine. Les mères sont limousines, et les taureaux blonds d’aquitaine. Le croisement de ces deux races donne un bon compromis.

Les mères sont résistantes et vêlent bien.

Les veaux sont plus en viande, et grandissent plus vite que des limousins de pure race.

Vaches limousines

Taureau Blond d’aquitaine

Voici les grandes lignes de notre fonctionnement. Une fois prêts, les animaux sont conduits à l’abattoir qui se trouve à Puylaurens.

Les animaux sont découpés par des bouchers professionnels dans un atelier de découpe aux normes C.E. qui se situe à 1 km de l’abattoir, Ets Salas.